Règlementation dans l'existant

Chauffage et climatisation

Confort, économies, écologie

Plus de confort, moins de dépenses

Chauffage, ECS, Clim, Ventil

Pompes à chaleur AirEau

Le confort pour longtemps

RT2012 dans l'existant

Obligatoire depuis le 15 novembre 2007, la RT2012 s’applique à l’installation ou au remplacement de l’existant par des installations à forte efficacité énergétique telles que chaudières, isolation thermique, ballon d'eau chaude, climatiseurs. Ces-derniers doivent se conformer aux exigences de performance fixées par arrêté du 3 mai 2007. Un arrêté qui impose désormais le bon choix d’une chaudière, pompe à chaleur ou même d’un radiateur électrique. A noter que qui dit bâtiments existants inclut également les bâtiments résidentiels et tertiaires.


Règlementation dans l'existant



L'objectif de cette RT2012 est d'assurer un minimum de performance énergétique dans les bâtiments existants aussi, la réglementation thermique s’applique ici "élément par élément".

Pompe à chaleur : les rendements minimaux exigés

La pompe à chaleur électrique pour le chauffage, qu’elle soit installée ou remplacée doit disposer d’un coefficient de performance supérieur ou égal aux valeurs mentionnées dans le tableau qui suit :

TYPE d'équipement

COEFFICIENT de performance (COP) minimal mode chauffage

TEMPÉRATURE DE SOURCE




Extérieure

Intérieure

Air extérieur-air

3,2

7 °C

20 °C

Eau-air (sur boucle)


15 °C


Air extérieur-eau


7 °C

35 °C

Eau-eau sur nappe phréatique


10 °C


Eau-eau avec capteurs enterrés


0 / – 3 °C


Sol-eau


– 5 °C


Sol-sol




Sol-air



20 °C


A noter que certaines pompes à chaleur présentant un coefficient de performance minimal en fonction des températures indiquées dans le tableau suivant, répondent à l'exigence du premier alinéa de l'article 22.


TYPE d'équipement

COEFFICIENT de performance (COP) minimal mode chauffage

TEMPÉRATURE DE SOURCE




Extérieure

Intérieure

Air extérieur-eau

2,7

7 °C

45 °C

Eau-eau sur nappe phréatique

2,7

10°C

45 °C

Eau-eau avec capteurs enterrés

2,7

0 / – 3 °C

45 °C

Sol-eau

2,7

– 5 °C

45 °C



Radiateur : les exigences à appliquées

Dans le cadre d’un remplacement de radiateurs, la puissance de ces-dernières doit être supérieure à la précédente.

Pour ce qui est des radiateurs ou convecteurs électriques à chauffage direct ou à accumulation, ces-derniers doivent disposer d'un dispositif de régulation électronique intégré, (maximum 0,5 K d’amplitude de régulation et maximum 1,5 K de dérive en charge).

Un dispositif de régulation qui doit également permettre la réception d'ordres de commande. Dans le cas de l’existence d’une fonction secondaire, cette-dernière est à temporiser.

Des dispositions non obligatoires pour les bâtiments achevés depuis moins de 15 ans à la date des travaux d'installation ou de remplacement.


Plancher chauffant : obligation d’une isolation renforcée et d’une régulation précise 

Dans le cadre d’un remplacement ou d’une installation, les planchers chauffants doivent obligatoirement être isolés par un matériau isolant offrant une résistance thermique de la paroi, exprimée en m².K/W : supérieure ou égale à 2 pour le chauffage électrique, supérieure ou égale à 1,25 pour le reste.

Les émetteurs de chauffage électrique intégrés aux parois, doivent :

  • être pourvus d'un thermostat ou d'un régulateur avec un CA inférieur à 2K
  • permettre la réception d'ordres de commande
  • dans certains cas disposer d'un système de régulation raccordé à une sonde de température extérieure.


Eau chaude sanitaire : les exigences pour limiter les pertes thermiques

En matière de production d’eau chaude sanitaire, les chauffe-eau électriques à accumulation doivent limiter leurs pertes thermiques aussi, le recours à des chauffe-eau performants et offrant une bonne isolation est recommandée.